MILITANT

http://remito.zeblog.com/

Calendrier

« Novembre 2007 »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930 

Partigiano

Partigiano Le blog en lien avec les militants révolutionnaires. Des textes, des photos et des articles de Remito sur notre monde, sur la musique, sur la politique, sur l'art, sur les livres...

Blog

Catégories

Derniers billets

Pages

Compteurs

Liens

Fils RSS

Actualité du novlangue

Par Partigiano :: 22/11/2007 à 15:04 :: Actualité

 

Définition sur Wikipédia :

 

Le novlangue (newspeak en anglais) est la langue officielle de l'Océania inventée par George Orwell pour son roman 1984. Il est une simplification lexicale et syntaxique de la langue destinée à rendre impossible l'expression des idées subversives et à éviter toute formulation de critique (et même la seule « idée » de critique) de l'État. S'opposant à l'ancilangue, « langue ancienne », il est proche de la langue réelle dite politiquement correcte.

 

 

 

Chaque société, divisée en classes sociales aux intérêts antagoniques, possède son propre novlangue afin de légitimer son existence. Et nous sommes actuellement dans une période très riche en exemple de dérive et de simplification du langage.

 

J’entends des gens, employer des mots pour décrire une situation ou une idée, qui répètent bêtement ce que vomit les médias. Et j’en ai repéré quelque uns :

 

- otage :

 

Définition sur Wikipédia : Un otage est une personne innocente, retenue prisonnière par un preneur d'otage, et dont la vie sauve et la libération dépend d'une exigence à remplir par une tierce partie.

Définition du Petit Larousse : 1. Personne prise ou livrée comme garantie de l’exécution de certaines conventions militaires ou politiques. 2. Personne dont on s’empare et qu’on utilise comme moyen de pression contre quelqu’un, un Etat, pour l’amener à céder à des exigences.

 

En ce moment, on entend « on est pris en otage par les syndicats, la RATP ou la SCNF ». Si on était vraiment pris en otage, on serait enfermé dans une gare ou un train et notre libération dépendrait du bon vouloir du conducteur ou du chef de gare, mais aussi de la satisfaction de leurs exigences.

Mais attention à ne pas confondre « exigence » et « revendication » qui sont deux mots proches mais avec une nuance importante. Les revendications des salariés sont légitimes car elles touchent à leurs conditions de travail, tandis que l’exigence d’une fin du conflit reflète la volonté d’un petit bourgeois admirant l’ordre et la soumission…

 

- communisme :

 

Définition sur Wikipédia : Au niveau théorique, le communisme est une conception de société sans classe, une organisation sociale sans État, fondée sur la possession commune des moyens de production et qui peut être classée comme une branche du socialisme. Il part de l'adage « de chacun selon ses moyens à chacun selon ses besoins ».

Définition du Petit Larousse : Doctrine tendant à la collectivisation des moyens de production, à la répartition des biens de consommation suivant les besoins de chacun et à la suppression des classes sociales.

 

Souvent j’entends « c’est une dictature communiste » en parlant de Cuba, de la Corée du Nord, du Viêt-Nam ou de la Chine. Et pourtant dans ces pays, il y a un Etat qui possède les moyens de production et qui devient par conséquent la classe dominante de la société…

 

- dialogue social :

 

Définition de dialoguer du Petit Larousse : 1.Converser, s’entretenir. 2. Négocier ; engager des négociations.

 

Depuis hier, « le gouvernement négocie avec les syndicats, le dialogue social a repris ». Cela vise en fait à faire accepter la « réforme nécessaire » par les syndicats et à museler les actions des salariés. Les médias aiment nous baratiner pendant des heures sur des « négociations » qui sont en vrai la collaboration déguisée des dirigeants syndicaux…

 

- responsabilité :

 

Définition du Petit Larousse : 1. Capacité de prendre une décision sans en référer préalablement à une autorité supérieure. 2. Droit. Obligation de réparer une faute, de remplir une charge, un engagement.

 

"Valérie Pécresse appelle les étudiants à la responsabilité". La ministre de l'enseignement supérieur demande aux étudiants d'être responsable...comme si ils ne l'étaient pas...! Dès qu'il y a blocage, AG et manifestation, l'Etat en appelle à la responsabilité de chacun. Mais qui est responsable de la privatisation (ou la destruction) des universités ?

 

 

 

 

Bibliographie :

 

1984, de George Orwell

LQR : La Propagande du Quotidien, d'Éric Hazan

La novlangue néolibérale, de Alain Bihr

 

A lire sur le net :

 

Thèses sur leur démocratie, Le Gauchiste

http://sinistrespectacle.free.fr/theses_sur_leur_democratie.htm

 

Lexique pour temps de grèves et de manifestations, Acrimed

http://www.acrimed.org/article1131.html

 

 

 

 

Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://remito.zeblog.com/trackback.php?e_id=272958
Copyright © MILITANT - Blog créé avec ZeBlog