MILITANT

http://remito.zeblog.com/

Calendrier

« Août 2007 »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031 

Partigiano

Partigiano Le blog en lien avec les militants révolutionnaires. Des textes, des photos et des articles de Remito sur notre monde, sur la musique, sur la politique, sur l'art, sur les livres...

Blog

Catégories

Derniers billets

Pages

Compteurs

Liens

Fils RSS

Analyse politique

Par Partigiano :: 30/08/2007 à 17:21 :: Actualité

 

Fin juillet les médias nous ont bassiné avec la crise financière et autres péripéties de la spéculation. Je ne sais pas pourquoi mais quand les cours des bourses chutent, je suis content. Je me dis que tous ces gros cons de capitalistes perdent de l’argent. Mais les conséquences retombent aussi sur mes frères prolétaires et ça j’aime pas. Des millions de familles américaines « pauvres », qui avaient empruntées à crédit pour acheter leurs maisons, vont tout perdre à cause de l’augmentation subite des taux d’intérêts sur les « subprime ». Ce système est merveilleux, c’est toujours les pauvres qui trinquent pour les conneries des bourges.

 

Je ne suis pas un expert en économie, donc je ne connais pas forcément toutes les ficelles de ce qui s’est passé en ce beau mois de juillet. Mais en lisant ces articles, ma vision s’est éclaircie et je pense que pour vous aussi : « Subprime : que non, les fondamentaux ne sont pas sains ! » Par Vincent Présumey http://www.legrandsoir.info/article.php3?id_article=5386 et « Perspectives pour l’économie mondiale », par Alan Woods. http://www.legrandsoir.info/article.php3?id_article=5372 .

 

Je pense que la contestation va s’amplifier voir exploser aux Etats-Unis d’ici la fin de l’année. Les millions de familles qui ont perdu leur logement vont s’ajouter, si ce n’est déjà le cas, aux 37 millions de personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté et aux 47 millions dépourvus d’assurance-maladie (les USA comptent 300 millions d’habitants).

 

 

En France, les prix du blé, du beurre et du lait augmentent, et Sarko va participer à l’université du Medef. Copain comme cochon avec Laurence : « Le président Sarkozy doit y prononcer jeudi un "grand discours sur la politique économique", selon l'Elysée. » Et oui qui se ressemble s’assemble. Cette année nous avons droit à : « trois jours de débats, colloques et ateliers autour des règles du capitalisme et de la mondialisation. » Passionnant n’est-ce pas ? Tous ces gros porcs du patronat vont encore cracher à la tête du prolétariat. Un affront de plus comme le fait si bien Parisot : « On embauchera plus s'il est moins compliqué de licencier. »

 

En tout cas certains ont tenté une action contre ces pourceaux : « Sur le plan de la sécurité, un dispositif de contrôle renforcé va être mis en place après la découverte le 23 août d'engins incendiaires composé de bouteilles contenant de l'hydrocarbure et de trois systèmes de mise à feu (…) Le dispositif a été retrouvé à proximité du bureau qu'occupe habituellement Laurence Parisot lors des universités d'été du MEDEF. »

 

En attendant le gouvernement met en place son service minimum dans les transports avec la participation négociatrice des directions syndicales. Pour preuve la déclaration de la direction nationale de la CGT du 16 août, dont cet extrait est éloquent : « Pour l’application de cette loi, des négociations doivent s’ouvrir entre les syndicats et les employeurs des entreprises de transport terrestre de voyageurs. La CGT y poursuivra la mise en œuvre de sa démarche syndicale, en défendant le libre exercice du droit de grève pour tous les salariés. Pour assurer l’égalité de traitement des salariés et des usagers, elle demande que les négociations ne soient pas éclatées par entreprises, mais se déroulent au niveau des branches professionnelles. »

Comment peut-on prétendre défendre le droit de grève et vouloir une négociation par branches professionnelles ? La collaboration des dirigeants syndicaux est insupportable. Le droit de grève n’est pas négociable (voir l’appel national sur : http://site.voila.fr/bulletin_Liaisons/index.html )


 

Finalement toute la pourriture bourgeoise se rejoint dans le discours de Sarko sur les 35h devant l’université du Medef en ce jeudi 30 août : « Je veux engager avec les partenaires sociaux une discussion sur la possibilité de donner une plus grande place aux accords de branches et d'entreprises. » Pour notre cher président, la France avec ses 35 heures hebdomadaire est un pays de fainéant : « Si la France a moins de croissance que les autres, c'est qu'on travaille moins qu'ailleurs. »


 


Voilà quelques éléments du système de merde dans lequel nous vivons tant bien que mal. Les prix des produits alimentaires, les prix de l’immobilier, le coût de la santé, augmentent sauf nos salaires. Il va arriver un moment où une bonne partie de la population ne pourra plus se loger, manger et se soigner correctement. Le capitalisme connaît de nombreuses crises qui témoignent de ses contradictions. A force de produire uniquement pour le profit et non pour les besoins de tous, le capitalisme se mord la queue. Mais les bourges ont leurs armes de maintien du système qu’on nomme fascisme et guerre. Ne répétons pas les erreurs du passé. Le socialisme est à portée de main, à nous de saisir notre chance. Organisons la révolution.

 

 

 

 

Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://remito.zeblog.com/trackback.php?e_id=242526
Copyright © MILITANT - Blog créé avec ZeBlog