MILITANT

http://remito.zeblog.com/

Calendrier

« Juillet 2007 »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031 

Partigiano

Partigiano Le blog en lien avec les militants révolutionnaires. Des textes, des photos et des articles de Remito sur notre monde, sur la musique, sur la politique, sur l'art, sur les livres...

Blog

Catégories

Derniers billets

Pages

Compteurs

Liens

Fils RSS

Transaction immobilière

Par Partigiano :: 19/07/2007 à 16:12 :: Actualité

 

Ci-dessous le texte d'un collègue qui témoigne de la spéculation immobilière et de la bonne gestion de l'Etat français...:

 

 

A propos de vente du patrimoine immobilier de l'Etat....

 

L'Imprimerie Nationale, institution de plusieurs siècles, a vu en 2003 ses locaux historiques du 15e arrondissement de Paris vendus par l'Etat pour 85 millions d'euros au fonds d'investissement américain Carlyle, spécialisé dans le rachat-revente d'entreprises, et très présent dans le domaine industriel et militaire. Parmi ses actionnaires, il y a l'ancien président américain George Bush père, l'ancien premier ministre britannique John Major, mais aussi la famille Ben Laden. Mis à part le fait qu'à l'époque, 90 emplois avaient été supprimés (sans compter les 70 menacés sur le site de Choisy-le-Roi) et que le patrimoine culturel de cet établissement prestigieux avait fini dans des caisses, l'évènement fait de nouveau parler de lui.

En effet, l'Etat a racheté en juin dernier ces mêmes bâtiments pour la somme de 376,7 millions d'euros, destinés au ministère des Affaires étrangères. Certes, des travaux ont été effectués, mais pour un montant de 120 millions. Un écart de 171 millions existe donc entre la valeur estimable de cet immeuble et le prix payé par l'Etat. "Cette opération est très bénéfique pour les finances de l'Etat", a certifié le ministre du Budget Eric Woerth. Une commission d'enquête a néanmoins été demandée par certains sénateurs : http://www.senat.fr/leg/ppr06-368.html

Au delà des discours sur le désendettement et la rigueur budgétaire, l'Etat participe donc activement à la spéculation immobilière dont souffre la capitale, mais aussi à l'enrichissement de ce groupe financier transnational. Aujourd'hui, l'Etat français accepte cette gabegie de lui verser une somme gigantesque, de façon presque discrète. En toute discrétion aussi, le "bouclier fiscal" le conduit à rembourser plusieurs centaines de milliers d'euros aux malheureux contribuables qui ont trop versé d'impôts. Mais naturellement, l'Etat travaille à son désendettement... ce qui justifie que les salaires ne soient pas augmentés, que des postes de fonctionnaires soient supprimés (un sur deux), que les capitaux d'entreprises publiques soient ouverts, que des hôpitaux soient fermés, des écoles aussi, car, comme le disait un de nos anciens ministres de l'Economie : "La France vit au dessus de ses moyens" (Thierry Breton). Le cas des bâtiments de l'Imprimerie nationale en constitue, manifestement, une preuve par l'exemple !

 

 

 

Trackbacks

Pour faire un trackback sur ce billet : http://remito.zeblog.com/trackback.php?e_id=227098
Copyright © MILITANT - Blog créé avec ZeBlog