MILITANT

http://remito.zeblog.com/

Calendrier

« Mars 2008 »
LunMarMerJeuVenSamDim
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31 

Partigiano

Partigiano Le blog en lien avec les militants révolutionnaires. Des textes, des photos et des articles de Remito sur notre monde, sur la musique, sur la politique, sur l'art, sur les livres...

Blog

Catégories

Derniers billets

Pages

Compteurs

Liens

Fils RSS

Exposition Edouard Boubat

Par Partigiano :: 17/03/2008 à 13:27 :: Art

 

Samedi après-midi, nous sommes partis visités une belle exposition du photographe Edouard Boubat à la maison européenne de la photographie http://www.mep-fr.org dépêchez-vous c'est jusqu'au 30 mars...

 

 

 

Photo de Rémi, le petit fils d'Edouard Boubat, 1995.

 

"Infatiguable piéton à travers parcs et routes de France où il a su saisir la candeur des enfants et la beauté des femmes, globe-trotter qui a révélé l'histoire des peuples en mouvement, Edouard Boubat est un photographe poète. Ce correspondant de paix, comme le surnommait Jacques Prévert, est fêté à la Maison Européenne de la photographie à Paris et par un somptueux ouvrage aux éditions de La Martinière."

 

http://www.connaissancedesarts.com/photo.html


 

Photo d'un graffiti de mai 1968.

 

 

Quelques infos sur le web :

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89douard_Boubat
http://monsieurphoto.free.fr/index.php?menu=1&Id=25
http://www.evene.fr/culture/agenda/edouard-boubat-22207.php

 

A lire :

 

- Edouard Boubat, par Bernard Boubat et Geneviève Anshoury, éditions de La Martinière

- Pauses, éditions Contrejour

- Edouard Boubat, par Bernard George, collection Photopoche, éditions Actes Sud

- Lella, par Edouard Boubat, Paris Audiovisuel

- La photographie, par Edouard Boubat et Paul Salvaire, Le Livre de Poche

- La Bible de Boubat, par Edouard Boubat, En Vues Editions

- Donne-moi quelque chose qui ne meure pas, par Edouard Boubat et Christian Bobin, Gallimard

 

 

 

 

A propos d’Israël

Par Partigiano :: 13/03/2008 à 14:57 :: Actualité

 

En ce moment, il y a beaucoup de bruit autour du salon du livre. En effet, l’invité d’honneur n’est autre que l’état hébreu, avec en inaugurateur le président israélien Shimon Peres. De quoi raviver les antisémites, les antisionistes et les anti- on ne sait plus quoi…

 

Franchement je trouve cela honteux d’inviter un tel état au salon du livre. A ce qu’on entend, la littérature israélienne est riche et prolifique. On lit sur l’AFP d’aujourd’hui : « Organisateur du salon, le Syndicat National de l'Edition (SNE) a répondu que c'est "la littérature israélienne" qui est invitée et non l'Etat d'Israël en tant que tel. » Ah bon ? Et cette littérature ne représente-t-elle pas, ne parle-t-elle pas de ce pays colonisateur ? Puis : « Les écrivains israéliens invités du Salon ont dénoncé des appels qui visent selon eux, non pas la politique d'Israël, mais l'existence même de l'Etat hébreu. » On s’en doutait, Israël est intouchable, c’est une sorte de tabou politique en occident.

 

Cette année, c’est le 60ème anniversaire de la création de l’état hébreu. Pour fêter ça, 130 Palestiniens ont été tués depuis le 27 février dans des attaques israéliennes à Gaza en représailles à des tirs de roquettes sur Israël.

 

J’entends parler de « multiculturel » à propos d’Israël. C’est quand même bizarre pour un état théocratique où l’appartenance citoyenne est fondée sur la religion. Où les gens en fonction de leur origine ethnique n’ont pas les mêmes droits. Où des gens sont chassés de leur terre, sont humiliés par la police, sont tués par l’armée.

 

Israël n’est pas le seul état de ce genre sur la planète, je ne citerais pas l’Arabie Saoudite biensûr. Ces deux pays sont comme par hasard des alliés puissant des Etats-Unis… Les intérêts économiques prennent le pas sur la politique. La seule solution : le pouvoir au peuple !

 

 

Ci-dessous, une carte représentant la colonisation de l'état Israélien sur la Palestine historique :

 

 

 

Quelques images trouvées sur Google Earth pour illustrer l'horreur de la colonisation :

 

Ci-dessous, la frontière entre Israël et la Cis-Jordanie. On voit nettement à gauche une colonie israélienne avec tous les aménagements et à droite un village palestinien...

 

 

 

La ville de Rafah, au sud de Gaza, au bord de la frontière égyptienne. On voit bien la frontière, et toute une bande de terrains en friche le long du mur frontalier...par mesure de sécurité ?


 

 

Le "port" de Gaza. Seule ouverture palestinienne sur la mer. A travers cette photo, on comprend bien que les Palestiniens sont dépendants des ports israéliens, de Haïfa et Tel-Aviv, pour avoir accès aux produits de toute sorte...



 


 

A ces guerriers sans armes, keffieh comme protection

Pour une Palestine libre, laïque comme horizon

Juif, Arabes et consort au sein d’une même nation

C’est pour cet idéal frangin que nous combattons !

 

Kalash et La Bande des 4 « Guerriers sans armes » (2005)

 

 

Quelques liens informatifs :

 

http://www.france-palestine.org/

http://www.info-palestine.net/

http://www.protection-palestine.org/

 

 

 

 

Méditerranée

Par Partigiano :: 07/03/2008 à 13:26 :: Histoire

 

Deux cartes réalisées avec Adobe Illustrator sur le thème de la Mer Méditerranée, berceau de nombreuses civilisations entre les continents : grecque, romaine, byzantine, arabe, perse etc...

 

Ci-dessous, carte illustrant les différentes subdivisions de la Méditerranée, en petites mers, golfes et autres passages importants comme les détroits de Gibraltar ou du Bosphore...:

 

 

 

Ci-dessous, les principaux ports et villes méditerranéens :



 

La Méditerranée c'est l'huile d'olive et les champs d'oliviers, les oranges et les citrons, le raisin, les nèfles, c'est la douceur des saisons, le chêne-liège et son écorce si spéciale, le pastis, l'ouzo et le raki, les plages aux eaux turquoises, les terres arides, les arbousiers et le mimosa...

 

 

 

 

Copyright © MILITANT - Blog créé avec ZeBlog