MILITANT

http://remito.zeblog.com/

Calendrier

« Juillet 2014
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031 

Partigiano

Partigiano Le blog en lien avec les militants révolutionnaires. Des textes, des photos et des articles de Remito sur notre monde, sur la musique, sur la politique, sur l'art, sur les livres...

Blog

Catégories

Derniers billets

Pages

Compteurs

Liens

Fils RSS

Mes ritals

Par Partigiano :: 19/02/2007 à 11:23 :: Textes divers

 

Comme beaucoup de francesi, mes aïeux viennent d'un pays étranger. En l'occurence il s'agit de l'Italie. Il y aurait plus de six millions de français possédant un ascendant transalpin. Ca fait beaucoup mais quand on regarde l'histoire on comprend pourquoi.

 

L'immigration italienne a commencé dès le milieu du XIXème siècle jusque dans les années 1980. Soit à peu près six générations de migrants. L'année 1931 a vu arrivé 300 000 italiens en France. Les autres pays d'adoption sont par exemple : les Etats-Unis, l'Argentine, la Suisse, l'Australie, la Belgique ou encore l'Allemagne. La France reste la destination favorite pour les Italiens du Nord et du Centre. Les Napolitains et les Siciliens préfèrent quand à eux, New-York ou Chicago. Sur 150 ans, l'Italie a fourni plus de 20 millions d'immigrés dans le monde.

 

Les foyers français de l'immigration italienne les plus importants sont Nice et la Côte d'Azur, Marseille et les Bouches-du-Rhône, la Corse, la région Lyonnaise, Toulouse, et aussi la Lorraine et le Nord-Pas-de-Calais; sans oublier la Région Parisienne.

 

Plusieurs raisons ont poussé les Italiens à quitter leur pays. D'abord des raisons économiques et sociales, les plaines du nord de l'Italie à la fin du XIXème siècle connaissaient une misère croissante; et aussi des raisons historiques et politiques avec le fascisme et la chasse aux socialistes dans les années 1920-30.

 

L'intégration des Italiens en France ne s'est pas faite en douceur comme certain pourrait le croire. Les clichés que l'on retrouve aujourd'hui contre l'immigration maghrébine se retrouvent au début du XXème siècle contre les ritals. Les pogromes contre les ouvriers italiens dans le sud de la France en sont un exemple flagrant. Ainsi que les étiquettes de voleurs, violeurs, bandits, agresseurs etc... ou les surnoms de cristo, macaroni, babi. On touche à un problème plus large qui est la xénophobie et la peur de l'autre.

 

Bon nombre d'Italiens en fuyant la misère et le fascisme ont voulu paraître plus français que les autres, et ont francisé leur nom et prénom. Certains ont même adhéré aux idées de l'extrême-droite... Les chasseurs sont les anciens chassés...

 

En tout cas, aujourd'hui le mélange des cultures a bien fonctionné et beaucoup de français se retrouvent avec par exemple un père d'origine italienne et une mère d'origine française ou espagnole ou polonaise ou algérienne...les exemples ne manquent pas...! Tout comme le nombre de restaurants italiens dans la capitale...

 

Pour en savoir plus :

 

*Ecouter la chanson d'Akhenaton "Où sont les roses" sur l'album d'Iam "Ombre est Lumière" ainsi que son premier album solo "Métèque et Mat".

 

*Voir l'article "il y a un siècle, les Ritals":

http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article361

 

*Voir le livre de Pierre Milza "Voyage en Ritalie"

Edition Payot avril 2004

 

*Voir le livre de François Cavanna "les Ritals"

Edition Lgf

 

*Voir le Centre d'Etudes et de Documentation de l'Emigration Italienne

http://cedei.univ-paris1.fr/

 

*Voir le site de l'Italie à Paris avec des restos et des spectacles

http://www.italieaparis.net/

 

Spéciale dédicace à Marlon Brando, Sacco et Vanzetti, Claude Barzotti, Léo Ferré, Yves Montand, Michel Colucci et à tous mes ritals !

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo :


Email (facultatif) :


Site Web (facultatif) :


Commentaire :


 
Copyright © MILITANT - Blog créé avec ZeBlog