MILITANT

http://remito.zeblog.com/

Calendrier

« Novembre 2009 »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30 

Partigiano

Partigiano Le blog en lien avec les militants révolutionnaires. Des textes, des photos et des articles de Remito sur notre monde, sur la musique, sur la politique, sur l'art, sur les livres...

Blog

Catégories

Derniers billets

Pages

Compteurs

Liens

Fils RSS

Avenir

Par Partigiano :: 27/11/2009 à 6:50 :: Actualité


J’espère que vos cerveaux de rebelles ne sont pas trop ramollis par la froideur ambiante.

Du nouveau sur http://rapaces.zone-mondiale.org/  un édito relatant la rencontre avec des ouvriers coréens et un communiqué intitulé « Lutte des classes en France : un point sur la situation ».

Deux docus trouvés par notre reporter rebelle :

« Vivre l’utopie » documentaire (en cinq parties) sur l'expérience anarchiste en catalogne de 1936 à 1939 sur :
http://www.dailymotion.com/video/x1bo40_vivre-lutopie-partie-1_politics

« Palestine, histoire d’une terre » (en trois parties) sur : http://www.dailymotion.com/video/x4l3qt_palestine-histoire-dune-terre-01-18_politics

Superbes photos de Michael Kenna en ce moment en expo à la Bnf

http://expositions.bnf.fr/kenna/index.htm


du 13 octobre 2009 au 24 janvier 2010
Bibliothèque nationale de France
site Richelieu, Galerie de photographie
58, rue de Richelieu 75002 Paris
Métro : Bourse, Pyramides






L'écriture est mon arme de diffusion de propagande pour ma classe laborieuse.
La propagation des idées révolutionnaires doit s'effectuer dans tous les foyers.
Je rêve de voir tous les murs taggés de slogans émancipateurs.
J'imagine Paris libéré par l'assaut prolétarien.
Les bourgeois flippent de perdre le pouvoir.


Vive les grèves, les occupations d'entreprises, les séquestrations de patrons, les pillages de magasins et les mutineries en tout genre.





Souriez, vous êtes filmés

Par Partigiano :: 13/11/2009 à 20:04 :: Actualité


Paris va devenir Londres dans peu de temps. Le gouvernement, la mairie de Paris et la Préfecture de Police veulent doter la capitale de 1100 caméras supplémentaires. Celles-ci s'ajouteront aux 120 caméras existantes de la Préfecture, aux 9.500 de la RATP et de la SNCF, aux 206 de la mairie de Paris et aux 114 du Parc des Princes.1


Sous l’argument fallacieux de lutter contre la délinquance, le flicage de l’espace public est en bonne voie. Quelques organismes institutionnels s’élèvent pour remettre en cause ce processus, notamment le président de la CNIL2 et le Collectif Démocratie et Libertés qui publie les cartes du projet et une autre sur Google Earth avec les caméras déjà installées.3


Cette démarche de flicage omniprésent est issue de « la Loi d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure (LOPPSI 2) »4 pour la période 2009-2013 présentée par Alliot-Marie en janvier 2009. Il est prévu un budget de 2,5 milliards d’euros pour les cinq années. Cette loi, dans son chapitre IV, « améliore la protection des intérêts fondamentaux de la nation ». Ca veut tout dire ! En fait ça reprend la LOPSI de 2002 avec un mélange de Hadopi. Youpi !


Bien entendu, ce projet ne pourrait voir le jour sans la volonté de la Mairie de Paris aux mains des socialos. Le maire Bertrand Delanoë et son adjoint chargé de la sécurité et de la prévention, Georges Sarre valident la loi : « Sur la vidéo surveillance, notre projet de mandature, porté devant les Parisiennes et les Parisiens par le Maire de Paris, candidat, et bien entendu par tous ceux qui le soutenaient, nous engage à soutenir le développement de la vidéosurveillance. Nous n’aimons pas par principe les caméras, mais nous n’avons pas le droit de ne pas réagir quand les Parisiennes et Parisiens sont victimes de crimes ou demain, peut-être, hélas, d’attentats »5. Je tiens à préciser, au passage, que ce Georges Sarre faisait parti du Comité pour la reconquête de la démocratie initié à l’époque (en 2005-2006) par le Parti des Travailleurs (devenu POI).


Bref, encore une fois les dirigeants nous la font à l’envers en prétextant une lutte contre le crime et le terrorisme pour mieux surveiller les prolos. Dans un climat sécuritaire, la psychose est partout. La violence aussi mais ces racines sont plus profondes et on ne peut pas résoudre les problèmes en filmant les rues. La bourgeoisie se protège comme elle peut avec tous les moyens technologiques mises à sa disposition. J’invite donc tous les rebelles à saboter ces installations dignes d’un milieu totalitaire carcéral.






La mise à mort du travail

Par Partigiano :: 05/11/2009 à 23:37 :: Films

L’autre jour, il y avait un documentaire intéressant pour une fois à la télé. C’est pas mon habitude de végéter devant cette merde omniprésente dans tous les foyers mais là il y avait matière à réflexion. C’était « La mise à mort du travail » sur France 3 (http://programmes.france3.fr/mise-a-mort-du-travail/ ). Un petit reportage qui traite des conditions de travail actuel tourné dans les murs de l’entreprise Carglass. « En France, 3 salariés sur 4 travaillent dans les services. S’il il y a une crise du travail, c’est donc de là qu’il faut l’observer. Nous nous sommes installés dans une entreprise anodine, une entreprise comme il en existe aujourd’hui des dizaines de milliers dans le monde : Carglass. Mondialisée, standardisée, Carglass est une filiale du groupe anglais Belron présent dans plus de 30 pays du monde. »

Sur ce lien (http://www.dailymotion.com/video/xay2kt_la-mise-a-mort-du-travail-france-3_news ) vous verrez le gros porc de Pdg de l’entreprise en question qui nous explique comment le management mobilise les prolos pour les soumettre à l’esprit d’entreprise et de compétition afin d’en dégager une productivité maximale. S’en suit une séquence qui nous montre concrètement les formations de management sur les petits chefs pour leur apprendre à tenir au mieux une équipe.

A un moment la voix off exprime une idée intéressante. Elle part des principes présents dans toutes les entreprises : productivité et rentabilité maximale jumelées à la notion du client roi. Et elle ajoute que c’est en ça que le système économique actuel nous baise : nous sommes tous des consommateurs donc nous sommes tous des clients à un moment et nous voulons le meilleur service. Dans le cadre du travail, en tant que prolo on nous demande de satisfaire au mieux les clients (les autres prolos) avec le minimum de moyens. C’est un cercle infernal, comme on est tous clients on se pousse à faire le boulot le mieux possible, et ça fait le jeu des patrons car ils en tirent toujours plus de bénéfices et de soumission des salariés au capitalisme.

Une autre vidéo intéressante de France Inter avec le producteur et l’un des auteurs du reportage http://www.dailymotion.com/video/xaxhwo_la-mise-a-mort-du-travail-france-in_news

En tant que militants révolutionnaires nous devons nous battre pour l’abolition du capitalisme, ce système totalement inégalitaire, et pour l’abolition du salariat et du patronat : abolition de la société de classe. Certains prolos sont passés à l’action individuelle en butant leur patron. Il faut maintenant penser à l’organisation collective du renversement du capitalisme. Les prolos les plus enragés doivent se regrouper et se préparer physiquement et théoriquement au projet KO à l’instar du Fight Club.








Copyright © MILITANT - Blog créé avec ZeBlog